LISA THERME

2005 Film documentaire “Les gardiens invisibles” Nationalité: France
Catégorie: Anthropologie
Le projet consiste dans la réalisation d’un film documentaire destiné à éclairer un aspect de l’islam maghrébin : la lila, rituel musico-thérapeutique pratiquée par la confrérie marocaine des Hamadcha, repose sur la communication entre l’homme et l’esprit considéré comme responsable de la maladie. Je souhaite mettre en avant l’idée qu’il existe de nombreuses façons de croire et d’exprimer sa foi. Les Hamadcha développent une véritable philosophie sociale : nombreux sont ceux qui ont en eux quelque chose qui ne correspond pas à ce que la société musulmane exige, un défaut, une façon de penser et d’agir, un mal-être… Ici, on ne juge pas, mais on cherche à aider, pour que chacun finisse par accepter ce qu’il est au fond de lui, sans crainte, culpabilité ou solitude. Cohabiter avec son esprit revient à s’accepter soi-même. La thérapie est longue, difficile, elle implique l’être tout entier, véritable quête de soi devant conduire à l’épanouissement et au bonheur. La Fondation Marc de Montalembert, en m’attribuant la bourse, m’a donné les moyens matériels pour réaliser mon projet, mais aussi l’impulsion, l’élan, la confiance : je n’étais plus seule à y croire, et ce projet rêvé pouvait devenir réalité. Grâce à cette aide, j’ai pu acquérir le matériel nécessaire au tournage, partir au Maroc et y demeurer 8 mois. J’ai réuni 40 heures d’images et le montage du film est achevé. Le soutien de la Fondation, qui se poursuit au-delà de la réalisation du projet, représente pour moi un point de départ, l’occasion inespérée de se lancer sans crainte dans ce qui nous tient le plus à cœur, et vers ce à quoi nous destinons nos vies.

Le film « Les gardiens invisibles » a été projeté le 25 avril 2007 au Musée de l’Homme à Paris et il a reçu le prix d’anthropologie visuelle du pôle image du CNRS en 2007.

2017-06-23T16:45:17+00:00