MIYUKA SCHIPFER

2019 Portrait de Méditerranée / Cultures et croyances Nationalité: France
Catégorie: art/dessin
Description du projet 

Les pays de la Méditerranée sont riches des différentes cultures qui s’y sont croisées et développées successivement, parfois au sein d’une même ville.

Le titre provisoire du projet était “Portrait de Méditerranée / Cultures et Croyances” ; son objectif était de partager les images d’une itinérance dans plusieurs villes de cette mer intérieure à travers une édition imprimée qui rassemble les dessins réalisés in situ. Le but était de rendre compte de l’esthétique de la diversité des cultures et des croyances issues des mélanges des civilisations passées et contemporaines dans cette région, au moyen de relevés dessinés. À travers ces croquis dans ces villes et dans leurs lieux de culte, j’ai souhaité dresser un portrait graphique des espaces et des représentations religieuses visibles dans un environnement contemporain, et leur influence sur l’esthétique générale de la ville et de ses habitants, notamment en observant leurs habitudes et leurs rituels et en les questionnant sur leurs croyances.

Je suis partie dessiner sur la période de juin à novembre 2019. Un premier voyage de trois semaines en Israël et en Palestine, dans les villes de Tel-Aviv, Jérusalem, Ramallah, Naplouse et Beit Jala. Un second de 18 jours à Istanbul en Turquie, puis un troisième voyage de 25 jours en Grèce dans la ville d’Athènes puis Rhodes. Durant chaque voyage, j’ai dessiné quotidiennement dans chaque ville. Les rencontres que j’ai faites sur place ont orienté le projet et mes dessins sur les principales religions monothéistes et leurs lieux de culte. Je me suis intéressée aux différentes liturgies et aux postures et gestuelles des croyants lors de celles-ci. Mais aussi aux traces d’une activité contemporaine, une casquette posée sur un banc d’église ou une moto garée devant un édifice. J’ai cherché à créer des parallèles visuels entre les espaces religieux et laïcs. Un autel et une coiffeuse, des enseignes et des icônes, un parc et une mosquée… Sur place, j’ai également réalisé des photographies et enregistré des entretiens.

Biographie

Depuis plus de dix ans j’ai pris l’habitude de dessiner assidûment ce qui m’entoure, en voyage et dans les espaces intimes du quotidien.

Née de parents non croyants dans un pays laïc, j’ai développé une curiosité et un intérêt particulier pour l’esthétique des représentations religieuses dans leur diversité et leur richesse lors de mes voyages à l’étranger, particulièrement au Mexique.

Je fus également très marquée par un voyage à Istanbul, où j’ai découvert l’architecture ottomane et le sentiment de trouver une esthétique qui fait le pont entre les cultures japonaise et française à travers lesquelles j’ai grandi.

En avril 2019 je suis partie un mois au Maroc, pour une résidence de gravure à l’Institut français de Tétouan. Cette expérience m’a permis de découvrir et de plonger dans une autre culture orientale, juste avant de partir pour le projet de la Fondation Marc de Montalembert.

__ 2017 – Diplôme de l’École nationale supérieurs des Arts Décoratifs __ 2019 – Résidence de gravure et de dessin à l’institut français de Tétouan, Maroc / Bourse à projet de la Fondation Marc de Montalembert __ 2020 – Résidence culturelle et scientifique Kafila de Tamsloth à Essaouira (reportrée pour cause de pandémie)

Résultat du projet

Le résultat du projet est un livre d’artiste intitulé «  Chants de Sion  », réalisé à partir des dessins et des retranscriptions d’entretiens recueillis durant les voyages. Ce titre fait référence à la fois aux nombreux cantiques dont j’ai été témoin, et surtout à l’expérience sonore des villes parcourues en général, qui résonnent toujours comme des chants dans mes souvenirs.

Le livre partage un regard graphique sur les expériences que j’ai vécues et mêle les différentes villes dans leurs architectures, lieux de cultes et portraits des personnes rencontrées  : en passant d’une culture à une autre, d’une religion à une autre sans frontière.

La bourse Marc de Montalembert m’a permis à la fois de réaliser ces grands voyages riches de rencontres et de découvertes et par la suite d’assurer la conception et l’impression du livre en plusieurs exemplaires. De retour de voyage, j’ai également travaillé dans un atelier de gravure pour réaliser des estampes à partir des dessins de mes voyages.

Aujourd’hui je souhaite démarcher des éditeurs dans le souhait de publier une version du livre qui permette de le partager avec un plus grand nombre de personnes. J’aimerais également poursuivre le travail de dessin et de gravure à partir de mes souvenirs et des photographies des voyages avec le souhait de les présenter lors d’une future exposition.

2021-01-28T17:56:09+00:00